dimanche 14 juin 2015

naufrage de "la Méduse"

SAVIGNY (Henri). Naufrage de la frégate la Méduse faisant partie de l'expédition du Sénégal en 1816. Paris, Hocquet, 1817, in-8,  196 pp., . EDITION ORIGINALE  une planche en frontispice (plan du radeau).

Deux__ "grand Amiral" !

Ils sont " Grand Amiral"  mais n'ont jamais mis les pieds sur un navire!
Henri II d’ALBRET (1503-1555) Roi de Navarre et grand-amiral de Guyenne ; il épousa Marguerite de Valois, soeœur de François Ier, et fut grand-père d’Henri IV. L.S., Corrase 17 janvier [1527], à M. de Sarelabous ; 1 page in-fol.




Gaspard II de Coligny, seigneur de CHÂTILLON (1519-1572) amiral de France, assassiné à la Saint-Barthélemy. L.S.Courtenay 2 novembre 1571,
1552. amiral gaspard de Coligny,un des rares français qui lutta contre les empires espanols et portuguais."Si une terre était libre   on pouvait y envoyer des colons français"; ( Coligy était amiral de France  l'entreprise commerciale vers le Brésil ,devint peu à peu  huguenote 
        

vendredi 12 juin 2015

Courtanvaux Pingre & Messier

COURTANVAUX, PINGRE & MESSIER, 'P L R Pendule Marine 1767 Epreuve en mer', Ms sur papier in-8° (119mm x 186mm), plein vélin vert de l'époque, 72 folios dont 55 écrits à l'encre noire et foliées avec un dessin à la plume (f55r), contenu dans une boîte récente en forme de livre en demi maroquin brun et carton marbré. EXPOSITION : 'La Dynastie des Le Roy, horlogers du roi', Musée des Beaux Arts de Tours, 11 avril au 14 juin 1987, N° 50. Rapport journalier de l'épreuve sur mer dans l'Aurore entre le 5 mai et le 30 août 1767 des deux montres marines de Pierre III Le Roy, identifiées par les lettres 'A' et 'S'. Pour chaque jour le rapport sur le remontage des montres et les observations sur les machines est contresigné par les trois astronomes. Par la suite deux rapports sur le voyage ont été édités : un par Pingré et Messier, l'autre par Le Roy lui-même qui a participé au voyage laissant le soin de son atelier à son fidèle assistant, Morin. Les quatre derniers, écrits par Le Roy lui-même, sont consacrées à des considérations concernant la compensation thermique.
Estimation 8 000 € - 10 000 €


       
   [COURTANVAUX, PINGRE & MESSIER]. Journal du voyage de M. le Marquis de Courtanvaux sur la frégate l'Aurore, pour essayer par ordre de l'Académie, plusieurs instrumens relatifs à la longitude, 1778. In-4°, pl veau de l'époque moucheté, dos à nerfs doré, passé, usures, charnière supérieure faible, coins émoussés, p. de garde marbrées, viii + 316 + [iii] avec frontispice, une carte et 4 pl dépliantes  Estimation 1 500 € - 1 800 €

                     

navisphère

Globe céleste ou navisphère, dit 'tête de veau', signé 'Star Globe Kelvin & Hughes Ltd Epoch 1975' et 'K & H Ltd N° 212/N', vers 1975. Caisse en acajou contenant la sphère imprimée dans sa cage de méridiens en laiton laqué. D. du globe 23cm ; caisse 27 cm x 27cm x 28.5cm. Exemplaire tardif de l'instrument inventé vers 1878 par Henri Julien Aved, Comte de Magnac (1836-1892). Pour l'instrument 411/N de la même série au Musée Maritime, Greenwich, voir Elly Dekker, Globes at Greenwich…, Oxford 1999, 379-81 avec une description détaillée.Estimation 900 € - 1 200 €





http://historic-marine-france.com/navigation-astronomique/prise-de-hauteur. htmlhttp://historic-marine-france.com/navigation-astronomique/prise-de-hauteur.html

mardi 9 juin 2015

DE TILLY Vice-amiral





Armand LE GARDEUR DE TILLY (1733-1812) vice-amiral
Manuscrit autographe, Journeaux des Campagnes fait depuis 1756…, 1756-1776; cahier petit in-4 de 174 pages remplies d'une écriture fine, couverture cartonnée (un peu usagée), plus5 feuillets volants Relation de ses campagnes navales, comprenant notamment celles de 1756 (Louisbourg, île de Cap-Breton) et 1767-1768 (Antilles). Le futur vice-amiral est enseigne de vaisseau sur l'Inflexible commandé par «M. de Tilly», son père, dans l'escadre d'observation de Conflans, en 1756; comme lieutenant de vaisseau (1763), il sert sur le Cerf-volant commandé par La Motte-Piquet (escadre d'évolution de d'Orvilliers) en 1772, et en 1776 sur la Diligente, commandée par d'Amblimont (escadre de Du Chaffault). Tout au long du document il note la composition des escadres, la position de son navire, les conditions météorologiques, les tirants d'eau, les variations, les mouillages, de petits incidents (prises d'un corsaire et d'une goélette chargée de morue, chasse donnée à un vaisseau de guerre anglais, petit combat devant Belle-Isle, etc.)... S'y trouvent aussi des pages consacrées à la côte de Cayenne, «la côte de Portorique» (décembre 1763), l'île Mogane (janvier 1864)... Précisions sur l'artillerie et les proportions des navires sur lesquels il a servi... On le suit des côtes méditerranéennes au Canada, en Amérique, aux Antilles, à Cayenne et au large de la Vendée, entre la Martinique et Rochefort, Brest, Cadix, Marseille, Gênes, Toulon, Malaga, Lagos... Sur les feuillets volants intercalés dans le volume, des observations sur la côte de Cayenne, quelques points de la tactique navale, une expérience aux Grandes Forges en 1777, etc

La Bourdonnais

[François Mahé de LA BOURDONNAIS (1699-1753) marin, gouverneur des îles de France et de Bourbon]. 8
Intéressant dossier sur La Bourdonnais et la Compagnie des Indes.
Déclaration de Jacques Poette, contremaître de la Subtile, au Conseil supérieur de l'Île de France, sur la perte de ce vaisseau (Port-Louis 1739). Pétition du sieur de Champloret, capitaine de la Subtile, au Conseil, relative aux effets du vaisseau (Port-Louis 1740). 2 états comptables relatifs aux opérations de M. de La Bourdonnais dont témoignent les livres de la Compagnie des Indes (vers 1748). Extrait du registre des délibérations de la Compagnie: ordre de vérifier les comptes qui subsistent entre la Compagnie et le sieur de La Bourdonnais (1750). Projet de requête au Roi et à son Conseil, et projet de conclusion de requête, en vue de faire condamner le ci-devant gouverneur à rendre et restituer des sommes à la Compagnie (vers 1750). Supplique des syndics et directeurs de la Compagnie au Roi relative aux abus financiers du ci-devant gouverneur, désormais libéré et «en etat de vacquer à ses affaires» (1751)




http://www.labourdonnais-association.org/

amiral DECRES

Denis, duc DECRÈS (1761-1820) vice-amiral, ministre de la Marine
2 L.S., Paris 14 et 30 mars 1811, au vice-amiral Villaret, à Versailles; 1 page in-fol. chaque Sur la disgrâce de Villaret, après la perte de la Martinique [il sera remis en activité le 10 avril 1811]. 14 mars. Comme les affaires du vice-amiral exigent sa présence prolongée à Versailles, «j'ai lieu de penser que Sa Majesté trouvera bon que vous y restiez jusqu'à la fin de ce mois, et je ne puis que me reférer à ce que j'ai eu l'honneur de vous écrire relativement au désir que vous avez d'y rester plus longtems»… 30 mars. Il ne peut que l'autoriser à rester à Versailles jusqu'au 15 ou 20 avril, «mais comme je prends cette disposition absolument sur moi, vous sentez combien il y aurait d'inconvéniens à ce que vous vous présentiez devant l'Empereur, s'il se rendait dans cette ville ou aux environs»…




DENIS, duc Decrès (1761-1820) vice-amiral, ministre de la Marine. 2 L.S., Paris 14 et 30 mars 1811, au vice-amiral Villaret, à Versailles ;




DENIS, duc Decrès (1761-1820) vice-amiral, ministre de la Marine. 2 L.S., Paris 14 et 30 mars 1811, au vice-amiral Villaret, à Versailles ;