jeudi 10 juin 2021

Dalloz léonce

Dalloz léonce est un peintre officiel de la marine mort tres jeune 

,aussi nous ne savons rien de ce peintre ? 

 Aidez nous    merci


 

mardi 8 juin 2021

Pierre BRETTE

Pierre Brette
est le seul peintre de la marine nommé à titre posthume.

exposition Albert Brenet

le 6 juin 2021. je me permets de vous informer que nous organisons actuellement, et jusqu’au 17 juillet 2021, une exposition consacrée à Albert Brenet. À voir : des gouaches et des dessins de la campagne françaises, du Japon, de l’Autriche, de l’Espagne… mais aussi des études de lion et de chevaux. Du lundi au samedi au Centre cristel Editeur d’Art 9 boulevard de la Tour d’Auvergne à Saint-Malo de 14h30 à 18h30. Bien cordialement, Mélanie Caous CRISTEL ÉDITEUR D’ART http://peintres-officiels-de-la-marine.com/Brenet-Albert/brenet.html"> Brenet

lundi 22 février 2021

la grande peste et le coronavirus!

 La grande peste.







Il faut lire les cinq livres ci-dessous sur la "Grande peste" commencée à Marseille et qui a envahie toute l'Europe..
A coté de cette épidémie, le coronavirus c'est de la rigolade!
On remarquera que le peuple a invoqué l'église ,la croyance en Dieu .De nos jour on écoute le "corps médical" . Autre époque !

vendredi 1 janvier 2021

vendredi 6 novembre 2020

lundi 2 novembre 2020

la société BRS Barry Rogliano Salles

 INFORMATIONS SUR LA VENTE

Barry Rogliano Salles largue les amarres

Vente aux enchères on line du 12 octobre au 5 novembre 2020

Clôture de la vente le jeudi 5 novembre à 20h

Exposition sur rendez-vous sur place au 11 Bd Jean Mermoz à Neuilly sur Seine

La société BRS, Barry Rogliano Salles, l’une des plus importantes entreprises de courtage maritime au monde fondée en 1856, déménage de son siège de Neuilly-sur-Seine pour s’installer à la Défense. Elle a confié la vente d'une partie de sa collection de mobiliers et d’objets d’art à ADER Entreprises & Patrimoine, une filiale de la maison de ventes ADER créée fin 2019, spécialisée dans la vente du patrimoine des entreprises. Plus d’une trentaine de maquettes dites d’armateur, des affiches, des tableaux, sculptures et du mobilier tels que cette table Knoll sur laquelle a été signée la vente du Paquebot France, seront dispersés dans une vente on line qui sera clôturée le 5 novembre à 20h.



C’est une chance pour tous les passionnés de l’histoire maritime que de pouvoir acquérir l’une des 33 maquettes, réalisées dans des matières nobles, exposées sur socle et sous cloche dans les bureaux parisiens de BRS. Ces maquettes, dites d’armateur, destinées à présenter les navires alors qu’ils étaient en fabrication, étaient en effet très finement réalisées afin de montrer toutes leurs qualités. Elles étaient produites la plupart du temps en un seul exemplaire. Parmi les plus raffinées figure la demi-coque du S/S Binh Thuan, datant des années 1910, réalisée en bois et ciselée à la main. Le navire fut utilisé, de 1909 à 1914, dans le commerce en Extrême Orient par la compagnie de cabotage des mers de Chine avant d’être vendu au Japon en 1914 (estimation 4.000/5.000€).



Méthaniers, pétroliers, ferries, bateaux de pêche ou paquebots de croisière, tous ces navires  ont leur propre histoire. A l’instar du Spirit Wind Song, paquebot  conçu en 1989 par les chantiers navals du Havre, cousin des navires de croisière Club Med I et Club Med II, et qui sombra au large de Moorea en Polynésie en 2003 (estimation 1500/2000€). Réalisée en métal avec des éléments de cuivre, la maquette d’1,50m de long du minéralier Cetra Vela Dunkerque, construit en 1970 par Yokohama Yard Mitsubishi au Japon pour le Consortium européen de transports maritimes est un modèle de précision et de luxe (estimation 1500/2000€). Le bateau de pêche Azimina fut lancé en octobre 2001 par les chantiers bretons Piriou, grands spécialistes dans le secteur de la pêche. Sa maquette au 1/75ème est estimée 800/1000€.

 


e nombreux navires, du Queen Mary II, au Paquebot France en passant par le yacht de Maupassant le Bel-Ami II, ont transité par BRS depuis 1856, date de la fondation de l’entreprise par Jules Barry. Installés dans un hôtel particulier à Neuilly sur Seine depuis 2004, ses bureaux parisiens qui accueillent 100 collaborateurs internationaux, sont le lieu d’exposition de maquettes, affiches, objets d’art retraçant l’histoire de la marine et des navires, qui ne pourront pas tous trouver leur place dans les nouveaux bureaux. A l’entrée trône une sculpture de Richard Texier, peintre et sculpteur né en 1955. Ami intime de Zao Wou-Ki, auteur de plusieurs livres, ses œuvres sont présentées à l’Opéra Bastille, à l’Arche de la Défense, à l’Assemblée Nationale ou encore sur le parvis de la Gare du Nord où, depuis 2015, Angel Bear, un ours ailé de 7 mètres de haut en bronze rouge, symbolise la dérive des ours polaires. La spirale de l’annonce, une sculpture en bronze de 2 mètres de haut, épreuve d’artiste, est estimée 20 000/30 000€.



Les affiches témoignent des liens entre BRS et les compagnies maritimes, parmi lesquelles la Cunard, la Compagnie Générale Transatlantique, les Chargeurs Réunis. Une affiche des Chargeurs Réunis, compagnie de navigation française à vapeur, fondée au Havre en 1872, datant de 1910 et dessinée par Abel Brun, est estimée 800/1500€. Autre curiosité, les affiches dites techniques, dans lesquelles on découvre l’anatomie du Pen Duick II en 1967 ou du Calypso, cette dernière éditée par la société Cousteau (lot de 4 affiches techniques estimation 50/70€).



 http://catalogue.gazette-drouot.com/pdf/1694/108431/cat-2020_11_05BRS-versionfinale.pdf?id=108431&cp=1694



Barry Rogliano Salles : une tradition maritime centenaire Depuis 1856, BRS s’est imposée comme la première société française de courtage maritime. Barry, Rogliano, Salles : les patronymes des trois fondateurs résument à eux seuls cette vaste entreprise.

 C’est Jules Barry, un jeune homme de dix-sept ans ayant fraîchement acquis sa charge  de courtier maritime qui créa l’entreprise à Marseille en 1856. Parallèlement, Jean-Drausin Salles acquérait lui aussi une charge de courtier maritime, à une époque où la cité phocéenne débordait d’activité. !!!!!


Ces hommes visionnaires surent profiter du développement des échanges maritimes, favorisés par Napoléon III, accompagnant l’activité florissante des armateurs. Ils contribuèrent notamment à la transition de la voile à la vapeur en s’imposant comme des acteurs incontournables de ce développement.

  Après la Première Guerre mondiale et la crise de 1929, Fernand Barry, fils de Jules Barry, s’associa à Marcel Rogliano, avant de rallier Edmond Salles à leur entreprise quelques années plus tard, mettant un terme à plusieurs années de concurrence acharnée. 

Cette période fut également l’occasion pour Fernand Barry d’acquérir des locaux parisiens, la capitale française devenant peu à peu le siège principal des activités de BRS. Dans la lignée de cette association d’hommes ambitieux et charismatiques, BRS a su étendre ses activités à de nombreux pays du globe.

 Alors qu’en 1949, 95% des affrètements et ventes traités par BRS s’effectuaient entre clients français, aujourd’hui, ce sont 95% des opérations qui se jouent entre des acteurs internationaux. de pays entre la Chine et les Amériques en passant par l’Inde, le Moyen Orient, l’Europe. . Jadis première entreprise de courtage maritime française, BRS est devenue l’une des cinq premières sociétés de courtage dans le monde. 

. De nombreux navires ont ainsi transité par BRS afin de trouver acquéreur ou pour être construits comme le Queen Mary II, exceptionnel par ses proportions (plus long que la Tour Eiffel et haut comme un immeuble de 21 étages, sa largeur égale la hauteur de l’Arc de Triomphe). Livré 40 ans après la vente de l’illustre paquebot France, également réalisée par BRS, il est à l’époque le plus grand navire de croisière jamais construit. 

Société historique grâce à laquelle Maupassant acquit son yacht Bel-Ami II, et la reine Elisabeth baptisa le Queen Mary II, 










historic-marine-france.com

dimanche 1 novembre 2020

Décrets marine

 MARINE. Décret du 14 février 1793 relatif à l'Organisation du Ministère de la MARINE - N° 250. Impr. à LYON, Chez Vatar-Delaroche, aux Halles de la Grenette.

Placard (53 x 42)




PARIS. 1793. SERVICE DE LA MARINE. Décret du 18 février 1793, relatif aux pièces à produire pour le payement à faire concernant le service de la Marine qui se feront à Paris & dans les Ports. (Colonies). Impr. du LOUVRE.
Placard (49 x 37) 




librairie-marine.com décrets convention nationale