vendredi 5 avril 2019

Lettre naufragée du ballon "Richard Wallace " perdu au large d'Arcachon


LE BALLON «RICHARD-WALLACE» ET LE BASSIN D~ARCACHON EN JANVIER 1871 De récentes et nombreuses manifestations sportives et culturelles ont commémoré l'invention du ballon à air chaud le 4 Juin 1783 par les frères de Montgolfier. La première ascension en «montgolfière» fut celle de Pilatre de Ro:z.ier et du marquis d'Arlandes le 21 Novembre 1783. C'est le début de la «Belle Epoque» de l'aérostation qui va durer jusqu'à la Guerre 1914·1918. Le ballon a joué un rôle militaire important en 1870·187 1. C'est ainsi grâce à lui que Gambetta a pu sortir de Paris investi et que la capitale a conservé des liaisons avec les provinces. Or, le 27 Janvier 187l , le ballon Riclwrd-Wal/oce (1) part de Paris, monté par le soldat Emile Lacaze, et emportant 220 kilogrnmmes de lettres. L'aérostat fut indiqué officiellement (2) comme perdu en mer, corps et biens, dans la baie d'Arcachon. C'est cette localisation du naufrage qui nous a particulièrement intrigué. En effet, Arthur Maury avait relevé sur un tableau qui figurnit dans le salon d'attente du souHecrétariat des Post~t-Télégraphes les indications concernant 69 bal· Ions montés du 21 Septembre 1870 au 28 Janvier 1871. En ce qui. concernait le ballon Richard-Wallace, les indications étaient les suivantes: «27 Janl'ier 1871. Gare du Nord, à 3 li 30 mn. Le Richard-Wallace. 2 000 cubes. 220 kg de dépêclles. 2 pigeons. Perdu en mer dans ID baie d'Arcachon. Distance porcourue 780 km.» Incontestablement, des ballons parisiens, c'est le Richard-Wallace qui serait descendu le plus au sud de la France. Cependant, il faut remarquer que le J5 Février 1871, le Vaucanson parti de la gare d 'Orléans, a atterri à 577 km, à Saint-Avit-de--Soulège en Gironde. S'il ne portait que 7 5 kilogrammes, il était monté de quatre passagers. La cartographie des points de chute des 69 ballons montés, partis depuis Paris, CODfinne que les trajets étaient dépendants de la météorologie. L'itinéraire du RichardWallace est confonne aux grands courants atmosphériques prépondérants de Septembre à Janvier 1871. La diversité des points de chute des ballons montés rappelle que nous sommes à cette époque aux débuts de la climatologie aéronautique avec toutes ses incertitudes. 1) WALLACE (Sir Richard), philanthrope anglais (Lond






HUMBOLDT